Revue

N46 | 2018
 

Varia

Des histoires de petits riens. Les Algériens, des étrangers de contrebande.

Noureddine Amara

Dans cet article, l’auteur s’intéresse aux revendications de nationalité française que des Algériens adressent aux consuls français afin d’échapper aux rigueurs de la guerre du Rif. Ce faisant, par les détours du droit et de ses interprétations concurrentes, il questionne le régime d’historicité de la chute d’Alger (1830), réinscrivant cet événement dans une multiplicité de registres plaintifs et légaux. L’originalité de cette approche tient à l’examen du problème de la nationalité des Algériens dans un contexte transimpérial et non plus strictement colonial. Noureddine Amara propose ainsi de lire les suppliques en protection à la fois comme plate-forme revendicative de droits, mais aussi comme document par lequel les pétitionnaires engagent une subjectivation de l’événement 1830. Dans cette perspective, l’auteur pose l’histoire de l’Algérie colonisée comme un problème de récit.

Political Subjects, Activism and Social Subjectivation in Contemporary China: a Tentative Historical Sketch

Yves Chevrier

Au lieu d’une approche substantielle des sujets conduisant à étudier leur relation au politique via leur agency, des formes de subjectivation sont analysées en rapport avec les modes de construction du politique qui se succèdent en Chine au long du XXème siècle. De la citoyenneté à l’activisme social, l’essor du sujet politique est lié à l’échec de l’institution politique après la chute de l’empire (partie I). Dans le contexte désinstitutionnalisé d’Etat manquant qui s’ensuit, la subjectivation activiste subit le tournant violent du maoïsme (II). L’actuelle après-révolution se caractérise par le reformatage social des subjectivations, sans le support longtemps prédominant de l’activisme politique (III). La conception foucaldienne de la subjectivation est mise en rapport avec la théorie hégélienne de la subjectivation politique dans la Terreur, ainsi qu’avec celle du philosophe chinois contemporain Li Zehou, afin d’expliquer comment il put y avoir des sujets politiques sous le régime totalitaire de Mao, et comment il y a des sujets sociaux dans la Chine autoritaire d’aujourd’hui en l’absence de « transition démocratique ».

Charivaria

Fragments de vies ordinaires : papiers d’identité au Sénégal

Séverine Awenengo Dalberto

Cet article propose une mise en perspective de deux corpus photographiques portant sur des papiers d’identité sénégalais – « papiers conservés », « papiers perdus » – dont une partie a été exposée à l’Université Cheikh Anta Diop en juin 2018. Les photographies permettent d’éclairer, par fragments, quelques aspects de la vie ordinaire de papiers d’identité dans la région de Dakar et des relations nouées avec ces imprimés bureaucratiques par les individus qui les détiennent. En appréhendant les documents d’identité comme les objets d’une culture matérielle plutôt que comme des sources textuelles renseignant une histoire de l’encartement, cette présentation interroge les différentes mises en sens de ces documents qui se façonnent dans les pratiques de classement, de conservation ou d’affichage. A partir de configurations singulières, il s’agit de mieux rendre compte de la complexité des rapports entre la formation de l’intime et la bureaucratie, ses écrits et sa matérialité.

S'abonner à Revue